J’sais pas quoi faire … liste de 101 idées à soumettre à votre enfant !

Activités à la maison

Votre enfant tourne en rond, il ne sait pas quoi faire, il s’ennuie … sortez-lui cette liste magique de 101 idées ! Affichez la, accrochez la dans la chambre ou sur le frigo !

j'sais pas quoi faire 101 idées

1- Invente des déguisements farfelus et prends-toi en photo !

2- Fais des gâteaux ou des biscuits pour le goûter

3 – Fabrique un personnage avec du fil de fer

4 – Va sur internet pour visiter un musée virtuel (par exemple dans artproject et tape le nom du musée que tu veux dans « rechercher » )

5-  Agrafe quelques feuilles pour faire un petit « livre » pour écrire, dessiner, raconter une histoire …

6-  Fais-toi un petit parcours de motricité avec des chaises, tables, coussins, cerceaux , … ce que tuas !

7- Ecris une lettre à quelqu’un qui habite loin (ta mamie, ton copain qui a déménagé, ta cousine …)

8 – Fabrique ton propre jeu de sept…

Voir l’article original 1 459 mots de plus

Just do it!

Startupane

sambisaLaissez- moi vous prouver que le rythme standard n’est pas pour vous.

Voici une histoire vraie.

Une troupe de jeunes soldats Camerounais Bataillon d’Intervention Rapide ( BIR ) en plein entrainement au Mont Cameroun a perdu son chemin pendant la période de froid et des pluies diluviennes. Sans nourriture et aucun ravitaillement en vue. Ils étaient totalement coupés de leurs camarades, de leur base et isolé du monde.

Aju2 pres deux jours sous une pluie torrentielle et un froid glacial, ces valeureux soldats soufraient à la fois du froid, de l’épuisement et de la faim. En plus, pour ne rien arranger face à toutes ces difficultés, Ils n’avaient aucune idée pour se sortir de ce lieu et retourner à leur base.

Apres maintes recherches infructueuses, le découragement, la faim, et la lassitude, commençaient à envahir les esprits et les corps. Tous avaient presque perdu l’envie de vivre. On pouvait entendre certain soldats…

Voir l’article original 551 mots de plus

Savoir vivre – Au bureau

La vie en entreprise est heureusement régie par des règles de savoir-vivre sans lesquelles la cohabitation, quelques sept ou huit heures par jour de personnes qui ne se sont pas choisies, pourrait facilement devenir invivable. Les rapports entre les gens ne sont pas les mêmes dans une start-up ou un ministère, on s’en doute, mais c’est surtout la personnalité de chaque directeur ou responsable qui donne le ton.

Comment se parler et s’appeler ?

Dans certaines sociétés le tutoiement est pratiqué au-delà des barrières hiérarchiques, dans d’autres le vouvoiement est de rigueur. La question n’est pas de savoir quelle est la meilleure formule dans l’absolu, mais dans chaque entreprise. Le tutoiement d’un supérieur ne se fera qu’à sa demande et ne doit en rien conduire à une familiarité ou amputer le respect qui lui est dû. Pour les autres, le mieux est de suivre les règles du bureau.

De la même manière, on s’appellera Coffi Danon, Monsieur, ou Monsieur Danon (formellement interdite dans la vie courante, la formule d’appel Monsieur + nom est tolérée dans la vie professionnelle), en fonction des usages de l’entreprise, de l’âge du destinataire ou des rapports d’intimité que l’on entretient.

Comment se comporter ?

Poliment et discrètement : dire bonjour et au revoir pour commencer, toujours frapper à la porte avant d’entrer dans un bureau, se lever lorsque quelqu’un arrive dans son bureau, ne pas s’investir dans les bruits de couloir, respecter les horaires, participer à la vie collective du bureau (lorsqu’un pot est donné par exemple), ne pas toujours refuser de déjeuner avec les autres, ne pas insister pour déjeuner avec une personne qui visiblement n’y tient pas, ne pas abuser du téléphone ni de l’Internet pour son usage personnel, considérer avec respect les personnes qui occupent des postes inférieurs, arriver à l’heure à ses rendez-vous, suivre les règles de l’entreprise en matière d’usage du tabac et du parfun.

Un employé respectera sa hiérarchie même si leurs points de vues divergent. Il ne se permettra pas de familiarités mais saura solliciter son aide en cas de problèmes ou de questions. Il s’abstiendra avec lui de toute comparaison avec un autre employé et se gardera bien de dénigrer ses collaborateurs.

Un responsable saura manifester son estime à l’égard de ses subordonnés, et même les remercier pour la réalisation d’une tâche particulière – n’entrant pas dans la définition de leurs fonctions par exemple. Il n’abusera pas avec eux des réunions tardives afin de leur permettre de se libérer à temps, et tâchera d’être attentif à leurs modes de vie professionnel et personnel.
Fin de série.

Savoir vivre – Téléphone et Téléphone portable

Le téléphone tient une très grande place dans notre mode de vie moderne et remplace souvent les rapports de visu. La distance pourtant n’efface pas les bonnes manières, bien au contraire car appeler quelqu’un c’est souvent le déranger, le surprendre ou l’interrompre.

Pour cette raison on ne laisse pas sonner le téléphone au-delà de huit coups -un peu plus à la campagne si la maison est grande – et on veille à respecter les horaires de la vie privée. A moins de connaître expressément l’emploi du temps de ses interlocuteurs et en cas de force majeure, on n’appelle pas avant 9 heures ni après 21 heures 30, et on évite autant que possible les heures des repas. Il est donc nécessaire après avoir salué et s’être présenté, de s’assurer que l’on ne dérange pas et que le moment est opportun pour parler -il faut savoir dans certains cas différer un appel. La concision est de rigueur, sauf avec une très bonne amie où tout est permis, mais attention de ne pas bloquer la ligne trop longtemps. De la même manière, sur un répondeur on ne laisse pas d’interminables messages qui utilisent toute la bande et risquent fort d’être coupés.

Le haut-parleur ne s’utilise qu’exceptionnellement, lorsque plusieurs personnes doivent suivre la conversation et que c’est entendu avec le correspondant. L’attitude de certains qui ne peuvent s’en passer pour téléphoner est déplorable car, en plus d’être tout simplement désagréable, elle peut mettre très mal à l’aise le correspondant qui ignore s’il est écouté par une ou plusieurs personnes.

Le téléphone portable a envahi nos cartables et sacs à mains en quelques années au point de devenir indispensable pour beaucoup. Joindre et être joint à tout moment et en tout lieu est très pratique, il est vrai, mais cela ne doit pas pour autant gêner les personnes qui nous entourent.

Avec le téléphone portable sont nées beaucoup d’attitudes désagréables qui relèvent pour la plupart du sans-gêne et d’une forme d’exhibitionnisme. En voici quelques-uns unes :

la grossièreté de continuer sa conversation tout en payant un article dans un magasin par exemple.

l’impudeur de faire participer à une conversation privée -souvent d’une désespérante platitude -des personnes qui ne l’ont pas choisi et qui peuvent le ressentir comme une agression, dans un train par exemple.

la manie de téléphoner pour téléphoner.

l’indécence, au restaurant, de poser son téléphone sur la table afin d’attendre qu’il sonne et ainsi faire profiter toute la salle de sa conversation.

l’indélicatesse de laisser son téléphone en marche dans des endroits où c’est expressément interdit, comme au cinéma. La plupart des téléphones n’ont-ils pas une fonction vibreur ?

La base de la courtoisie est d’adresser des excuses lorsque l’on reçoit un appel et d’abréger une conversation susceptible de déranger. Savoir éteindre son téléphone dans certaines circonstances ou le mettre en position vibreur est une preuve de maturité que tous les utilisateurs n’ont pas encore acquise. De même les services d’envoi de messages écrits ou d’e-mails qui tendent à se développer sont la réponse à bien des tracas et des discussions inutiles, et ont par ailleurs le mérite d’aller à l’essentiel.
A suivre…

Savoir vivre – Galanterie

Galanterie, voici un mot qui a perdu de son sens depuis que les hommes ne la pratiquent presque plus, de peur de se faire traiter de « macho » par des femmes féministes ! Les bonnes manières auront-elles raison d’une guerre des sexes un peu déplacée ? Il est en effet certaines femmes qui sont outrées – là où elles devraient être flattées -lorsqu’un honnête homme leur propose de porter leurs bagages !

La galanterie, c’est une infinité de gestes courtois et protecteurs à l’égard des femmes : s’effacer dans un escalier en croisant une femme pour la laisser passer ; lui céder le passage devant une porte, mais la précéder en entrant dans un restaurant ; lui avancer sa chaise lorsqu’elle s’assied ; l’aider à enfiler son manteau ; la précéder en descendant les escaliers afin de la protéger si elle venait à tomber ; faire de même dans la montée afin de ne pas la mettre dans une position gênante ; lui laisser le haut du pavé afin d’éviter qu’elle ne soit éclaboussée ; lui ouvrir la portière avant de monter soi-même dans la voiture et la refermer doucement sur elle ; ramasser un objet qu’elle aurait laissé tomber ; lui porter sa valise ; attendre qu’elle soit entrée dans son immeuble après l’avoir raccompagnée… et tant d’autres petites attentions insignifiantes en soi mais qui font toute la différence.

Du reste toutes ces manières sont à appliquer par tous, hommes et femmes, à l’égard des personnes âgées.
A suivre…

Savoir Vivre – Dans la rue et en voiture

​Les règles de savoir-vivre dans la rue reposent comme ailleurs sur le respect d’autrui et l’aide à son prochain. Certains gestes demandent peu d’efforts et permettent de rendre la vie plus agréable : aider un aveugle à traverser la rue, soutenir une personne âgée pour monter dans un bus, ou tenir la porte de la boulangerie à une femme enceinte flanquée de deux enfants ; mais aussi remercier d’un signe de tête l’automobiliste qui nous cède le passage, s’assurer de ne pas boucher tout le trottoir lorsque l’on rencontre un ami dans la rue, garder son papier de bonbon dans sa poche plutôt que de le jeter par terre, s’effacer pour faciliter le passage d’un piéton visiblement plus pressé…

C’est probablement en voiture que sont proférées le plus d’injures et de grossièretés ! Il est vrai qu’il est parfois difficile de se retenir devant la bêtise de certains qui se croient les maîtres du monde dès qu’ils sont au volant ! Ce sont ceux-là qui le plus souvent refusent les priorités, occupent deux files pour ne pas être dépassé, semble ignorer l’existence des clignotants, collent la voiture de devant qui a comme unique tort de respecter les limitations de vitesse, se hâtent de se garer par l’avant là où une malheureuse allait tenter pour la sixième fois de réussir son créneau, jettent leurs ordures par la fenêtre, et pour finir vous couvrent d’injures si vous avez l’affront de les klaxonner ! Chacun a sa méthode, mais le mieux est sans doute de contenir sa rage afin de ne pas s’abaisser soi-même à tant d’incivilités.

Quant au code de la route, il doit être respecté à la lettre, ne serait-ce que par égard pour les autres et pour soi-même.
A suivre..

Savoir vivre – Voisinage

Il arrive que le voisinage tourne au cauchemar, et à l’heure du procès à tout va, il est plus que précieux d’être en bons termes avec ses voisins. En majorité nous vivons dans des appartements ou des maisons individuelles, près de personnes que nous n’avons pas choisies et qui ont parfois une éducation et des modes de vie radicalement opposés aux nôtres. Il est donc important de respecter quelques règles élémentaires afin de maintenir avec ces gens-là des relations courtoises.

Il convient tout d’abord lorsque l’on déménage de se présenter au gardien s’il y en a un, et à son ou ses voisins de palier ou de rue. Par leur ton et leur attitude, ils manifesteront probablement tout de suite soit une sympathie naissante (attention aux débordements !), soit une aversion immédiate (présage d’ennuis), ou encore une aimable distance (de loin préférable aux autres).

Garder son territoire est capital si l’on tient un minimum à son intimité, car nombreux sont les sans-gêne qui croient trouver dans votre domicile une annexe au leur. Mais échanger un mot courtois lorsque l’on rencontre un voisin, tenir la porte de l’ascenseur, saluer une personne que l’on croise dans les escaliers, s’excuser de travaux passagers, prévenir et s’excuser du bruit à la perspective d’une soirée entre amis, sont des signes de civilité qu’il est bon et nécessaire de pratiquer.

Quant aux cavalcades dans les escaliers à toute heure, aux scènes de ménage portes et fenêtres ouvertes, aux fumets de barbecue, à la musique à tue-tête, aux bruits de tondeuses le dimanche matin, aux chiens qui hurlent à la mort toutes les nuits, ce sont autant de nuisances que l’on n’aime pas subir et que l’on doit donc ne pas imposer aux autres.

A suivre…

Les vertus de l’eau tiede au miel

imagesGrâce à sa composition exceptionnelle, le miel a toujours été considéré comme une nourriture sainte et un des remèdes naturels les plus importants pour guérir plusieurs maladies. Mais, avez-vous entendu parler de la combinaison miraculeuse de miel et d’eau? Les propriétés bénéfiques pour la santé du mélange miel et eau :

– Une cuillère à café de miel dans un verre d’eau chaude a la même composition que le plasma sanguin.

– un liquide jaunâtre qui est obtenu après la centrifugation des cellules sanguines.

– Cette combinaison normalise le processus digestif et résout les problèmes « des intestins paresseux ».

– Elle renforce le système immunitaire, guérit du froid, lutte contre la bronchite et dégage le mucus des poumons.

– Elle nettoie le tube digestif des parasites et empêche leur développement, nettoie aussi les intestins des toxines.

Quand vous consommez du miel et de l’eau quotidiennement, au début vous remarquerez une augmentation de votre taille. Mais n’ayez pas peur, ceci est seulement la phase initiale pour l’élimination des toxines de l’organisme. Avec cette augmentation commence le processus de purification du corps. Les propriétés antivirales, antibactériennes et antimycosiques sont également augmentées. Le travail du colon est normalisé. La combinaison miel et eau chaude aide à normaliser et restaurer la micro flore du côlon et élimine les bactéries. Le mélange miel et eau aide aussi à résoudre le problème d’énurésie nocturne et les problèmes des reins.

Comment consommer l’eau et le miel?

En prévention, buvez ce mélange chaque matin avant le petit-déjeuner, à jeun. Assurez-vous de le boire vite. Buvez un verre le soir, avant d’aller au lit. Il est important de préparer la boisson et de la consommer aussitôt.

Cette composition peut être aussi utilisée comme soin pour le nettoyage du visage. Elle rendra votre peau plus lisse, soyeuse et radieuse.

Portez-vous bien